LES ANCIENS ENFANTS DE TROUPE D'AUTUN

Vive l'Eumeup's Attitude

Ici rien d'officiel, nous cultivons l'impertinence et le respect de nos années de boite.

Corniche Mac-Mahon

 

Les devoirs du "Cornichon" .

Une Corniche n'est pas une préparation ordinaire; c'est une préparation d'esprit militaire.


Le Cornichon se doit de faire régner non un esprit potache et frondeur, mais une atmosphère de discipline et d'union.


Le Cornichon doit avoir un sens extrême de la droiture et repousser tout ce qui porterait atteinte à l'honneur.


Le Cornichon doit dans l'exécution de son devoir scolaire, faire preuve d'autant de dynamisme et de conscience que dans les dégagements extérieurs.


Le Cornichon trouve dans son sens de l'autorité les raisons de respecter la hiérarchie de Corniche.


Le Cornichon doit avoir à coeur de faire dès maintenant, reconnaître ses qualités de chef et son sens des responsabilités.


LA CORNICHE MAC MAHON, Les PREPAS de la Corniche MAC MAHON sont le NEC PLUS ULTRA des classes du Collège Militaire d'AUTUN.


La Corniche n'est pas une "Société Secrète" avec ses lois et sa hiérarchie.
Faisant partie intégrante de la Compagnie B, elle est placée sous l'autorité d'un chef de section du cadre militaire responsable de la discipline, de la tenue de ses élèves et des questions administratives. Il est secondé par le Z pour tout ce qui concerne les" tradis".


Le "Z" est nommé par le Commandant du Collège sur proposition du Z sortant après avis de son "bural".


Le "Z" n'a aucun pouvoir; il ne saurait se substituer au Commandement.


Le "Z" est un animateur. C'est lui qui donne son âme à la Corniche. Pour mener à bien sa mission, il dispose d'uri petit Etat-Major, le " bural" dont aucun membre n'est investi du pouvoir mais simplement de responsabilités vis à vis du Z. C'est ainsi que le Z n'est pas autorisé à conduire les activités tant à l'éxtérieur qu'à l'intérieur du Collège sans l'accord du commandement et encore moins de prononcer des sanctions à l'encontre de camarades.


Le Z est le représentant de la Corniche auprès du commandement avec lequel il travaille en toute confiance.


LE BURAL.
Le Bural est nommé par le Z pour le seconder.
En cas de conflit des membres du Bural, le Z conserve la responsabilité de décision.


Le Z est responsable des activités du Bural qui se compose du : VZ, adjoint du Z dans tous les domaines, son suppléant en cas d'absence. Le SA, (secrétaire archiviste) tient le cahier d'archives où il note tous les évènements, créant ainsi d'année en année, le passé de sa Corniche. Un REC, (rédacteur en chef) s'il y a lieu. Le COLO, prépare les dégagements intérieurs et extérieurs de la Corniche, dirige la formation des jeunes dans le sens de la tradition de SAINT CYR ( voir Annexe) et le KS, caissier de la Corniche.


LES ANCIENS.
Est Ancien tout MELON (1ère année) élevé à cette dignité.
Les CUBES et les BICAS font partie intégrante de la Corniche. Toutefois le Z se doit de tenir compte de leur situation particulière.


PEKINS et MELONS.
Est PEKIN tout garçon entrant en 1ère année de prépa. Il devient MELON lors de la cérémonie du 2S.


LA "DISCIPLINE"
Art.39 de l'instruction n012000/DTAI/EC03 du 26 Août 1975 :
" Toute pratique de brimade ou de "bizutage" est formellement interdite".
Tradition et bahutage sont deux choses distinctes que certains ont malheureusement tendance à confondre.
La Corniche a des traditions que les anciens ont le devoir d'inculquer à leurs jeunes.
Le récent réglement de discipline générale impose un nouveau style de commandement basé sur une discipline librement acceptée du subordonné et non plus sur une discipline imposée par le supérieur. La tâche du supérieur en est plus difficile mais combien plus noble.C'est dans cet esprit que doivent se développer les relations entre Anciens et Jeunes. Le Cornichon est tenu de respecter le réglement intèrieur du collège pour, tout ce qui concerne la tenue qui doit être impeccable, les sorties (pas de restrictions pour les Pékins) et le port de l'uniforme de Corniche.


A N N E X E
A) TRADIS : PRINCIPES GENERAUX


1. SEANCE DE TRADITION.
Les Pékins sont à la disposition des Anciens pour être instruits des traditions,
du lundi au vendredi: de 12n30 à 13h30 et de 20h00 à 20h25
une fois par semaine le mercredi ou le samedi de 06h30 à 07h30 sous le contrôle du chef de section.
Ces séances prendront fin après la cérémonie du " BINOMAGE".
En dehors de ces créneaux et de ces jours, les jeunes disposent de leur entière liberté.


II. REGLES IMPERATIVES.Il est STRICTEMENT INTERDIT aux ANCIENS
- de convoquer des Pékins dans leur chambre ( individuellement ou collectivement). .
- de pénétrer dans les salles d'études ou dans les chambres des Pékins.
- d'organiser des activités extérieures ou intérieures au Collège sans l'accord du Commandant de Compagnie ( activités à caractère sportif, militaire, éducatif, etc...)
- de prescrire des sanctions, sous quelque forme que ce soit. Les Pékins n'ont pas à demander l'autorisation de sortir en quartier libre à leurs Anciens, ni l'autorisation de partir en permission de 36 heures (prérogatives du commandant de compagnie).
- de faire subir des brimades physiques ( pompes, ramper, etc...)
- de recevoir des TVA ayant quitté le Collège sans l'accord du Commandant du Collège.
- de réveiller les jeunes avant l'heure prévue: 06h30


III. SAVOIR-VIVRE .
Le Salut est rendu à tous les cadres officiers et sous-officiers une fois par jour. Cette règle s'applique également aux professeurs de Corniche. Lorsque le professeur entre en salle de classe, l'élève de jour crie "FlXE". Lorsque le professeur a annoncé la fin du cour, il crie" GARDE-A-VOUS" (I).


IV. CARNET TRADI.
Dès son entrée en Corniche, le Pékin doit avoir un carnet Ttadi; ce carnet décoré avec goût, comportera d'une part toutes les citations tradi et d'autres part un certain nombre de chants.


V. DEPLACEMENTS et CHANTS.
Les classes préparatoires ont à coeur de se déplacer dans l'enceinte Collège au pas cadencé et en chantant. Le répertoire des chants doit être méticuleusement sélectionné afin d'éviter le " rabâchage" et, autant que faire se peut, les trop nombreux chants à consonnance germanique
-------------------------------------------¬
(1) Sauf vis à vis des professeurs qui ont exprimé une autre formulation.
-------------------------------------------¬

VI. Les TENUES.
La tenue tradi : Vareuse. et pantalon bleu marine- chemise blanche, cravate noire, gants de cuir, calot(2) (caban en hiver).. Elle est portée libre à l' intérieur de la garnison d'AUTUN.' .
La tenue GALETTE comporte. les gants blancs.
Les tenues de travail: treillis élève. ou tenue de sport portés à l'intérieur du Collège.
La tenue de combat: Treillis satin 300, chemise FI - casquette -ceinturon, rangers
tenue portée sur ordre à l'occasion des séances d 'instruction militaire.
La tenue civile : portée lors de tous les déplacements à l'extérieur d'AUTUN.
-----
(2) Les Pékin reçoivent le calot dès la rentrée; la partie supérieure du calot est cousue de 33 points de fil blanc; le 17ème au milieu du calot, les autres répartis également de chaque côté.
----
LES ACTIVITES DE TRADITION.

I - La formation élémentaire des jeunes.

Le Chef de section de Corniche secondé par le Z et son bural est responsable de la formation élémentqire des jeunes. Elle se déroule une semaine avant la rentrée scolaire et a pour buts:
- d'inculquer aux Pékins', une formatipn militaire élémentaire leur permettant de se présenter dignement individuellement et collectivement au cours de cérémonies officielles ( présentation, ordre serré, réglements, ...)
- de conforter ces élèves dans leur vocation à l'occasion de quelques journées de vie en campagne et d'activités militaires de base;
- de faire connaître les traditions propres aux élèves de Corniche.


II. Le Binomage.


Cette cérémonie se déroule en présence du Cdt du Collège un mois après le début des cours. Elle marque la fin de l'apprentissage des tradis. Chaque Ancien choisit un ( ou plusieurs) FILS parmi les Pékins (le Z choisit le premier, puis le Bural, enfin les TVA).
La cérémonie du Binomage se décompose en :
- une marche de 15 kilomètres ou PERES et FILS "font connaissance".
- une reconstitution historique montée entièrement par les Pékins.- Le binomage proprement dit qui s'effectue en tenue Galette:
A l'appel de son PERE, chaque Pékin vient se placer devant lui, un genou à terre, le calot sur l'épaule" Les Pékins récitent la " Prière aux Anciens". Le Père remet le calot sur la tête de son fils. Les Pékins se relèvent sur ordre.
Anciens et Pékins chantent LA GALETTE.


III. Le 11.U


Une prise d'armes marque l'anniversaire de l'Armistice. A cette occasion tous les nouveaux élèves sont présentés au drapeau. Le Collège Militaire défile en ville. La Corniche ferme la marche en tenue Galette, l'arme sur l'épaule et en chantant la Madelon.


IV. L'Inversion.


Elle a lieu entre le 11 oU. et le 2.S".
Fonctions, grade, ordres, commandements sont inversés.
C'est une journée de décontraction et l'occasion d'un "chahut" organisé. Le Z peut arrêter l'Inversion quand il le désire.


V. Le 2.S.


C'est l'anniversaire de la victoire d'AUSTERLITZ.
Ce jour-là a lieu le baptême des Pékins; ils deviennent MELONS. C'est leur entrée officielle dans la Corniche.
A cette cérémonie ( avec ou sans reconstitution historique), sont conviées toutes les autorités civiles et militaires, les familles et les amis. Aux ordres du Z, les Pékins s'alignent un genou à terre, le calot sur l'épaule. Les Pères remettent à leur fils l'insigne du CASO.
Le Z prononce son discours; les MELONS se lèvent. Anciens et Melons chantent la GALETTE.
Suivent ensuite vin d'honneur, bals ou banquets.


VI. Dégagement de fin d'année.


Courant juin la Corniche organise un dégagement ( marche suivie d'un méchoui par exemple) où cadres militaires et professeurs de Corniche sont invités.