LES ANCIENS ENFANTS DE TROUPE D'AUTUN

Vive l'Eumeup's Attitude

Ici rien d'officiel, nous cultivons l'impertinence et le respect de nos années de boite.

texte constitution de 1957

 

Transcription de la "constit" copiée en 1957.



TRADITIONS

Tous les élèves de l’École Militaire Préparatoire d’Autun ne sont pas libres et égaux en droits. Le régime de l’école est fondé sur les SAINTES TRADITIONS, sur l’OLIGARCHIE et sur l’ARBITRAIRE.On distingue quatre ordres :

1/ L’ordre ARISTOCRATIQUE.
Doté de tous les droits, et d’aucun devoir envers et contre tous, comprenant les Hautes Classes, nous voulons dire les Bacheliers.

2/ La BOURGEOISIE RHETORIQUEUSE.
Bénéficiant de la considération condescendante des hautes classes, nous voulons dire les aspirants Bacheliers.

3/ Les SERFS et TRUANDS.
De basse condition, à savoir les parvenus chançards à qui nous accordons l’honneur de chercher pâture dans nos domaines militaires, sous réserve des devoirs qui leur sont obligeamment et magnanimement imposés subséquemment et conséquemment par les présentes Traditions.

4/ LES TRES PEU DIFFERENTS D’EPSILON.
Nous voulons dire les classes de sixième, cinquième et quatrième.

######################

A ces ordres dont la légitimité est unanimement reconnue se rattachent quatre principes de droit divin.

1/ La supériorité éclatante incontestée et incontestable du Premier Ordre, avec suprématie absolue des SUPER-MATHEUX.

2/ La neutralité imposée donc librement consentie du second Ordre, phase préparatoire à son rôle futur.

3/ L’infériorité placide et la passivité bovine des énergumènes nommés en troisième lieu.

4/ Le silence et le respect des infimes.

#######################

Les Ordres sus nommés seront distingués par les attributs suivants portés uniquement sur la tenue de sortie.

- Un ruban vert sur l’épaulette gauche pour les élèves des Hautes Classes.
- Un ruban rouge pour les élèves de rhétorique.
- Un ruban bleu pour les parias
- Un ruban jaune pour les obscurs.

######################

En conséquence, ce jour d’hui, trentième de septembre de l’an de grâce mille neuf cent cinquante sept, Nous, membres des Hautes Classes, revêtus de notre uniforme et conformément aux prérogatives attribuées aux Seigneurs de notre ORDRE, décrétons que :

1/ L’ancien est impeccable, tout bleu se fera un plaisir, un honneur et un devoir de l’imiter.

2/ Tout bleu est tenu de manifester ouvertement et publiquement son profond respect et sa gratitude envers les présentes et les membres des hautes Classes, ses dépositaires sacrés, vénérables et vénérés.

3/ Tout bleu ayant fait entorse aux présentes traditions sera traduit illico, presto, subito devant un tribunal compétent dont les jugements seront sans appel.

4/ Tout bleu recevant une lettre de cachet devra se présenter devant la COUR SUPRÊME aux jours et heures indiqués.

5/ Tout bleu appelé à comparaitre devant la COUR SUPRÊME aura toute liberté pour choisir son avocat parmi les membres des HAUTES CLASSES.

6/ Tout bleu coupable d’une infraction sera passible d’une peine allant de la simple corvée au bain de siège dans le bassin, via la Sinusoïde, la Cavalcade Infernale, et la Déesse Triphasée, jusqu’à complète décalcification osseuse, etc …, etc…

7/ Tout bleu se fera une joie évidente et non dissimulée de se prêter aux devoirs suivants :- Il doit laisser sa place sans discussion à la Haute Classe à la porte des salles de spectacle, du foyer et des salles mises à notre disposition dans le but de nous distraire. De plus il se fera un plaisir évident d’évacuer les terrains de sport si besoin est.
- Il doit observer une tenue parfaite à l’école, tenue prescrite en temps utile par les membres des Hautes Classes.
- Se présentant dans un local occupé par les membres des Hautes Classes, il doit attendre pour entrer l’autorisation bienveillante de pénétrer ; il rectifie sa position, salue, ôte son couvre-chef et se présente.
- Certaines parties de l’école sont interdites aux bleus. Ces parties désignées par senatus consulte peuvent varier selon le bon plaisir des membres des Hautes Classes : Allée Fontenoy, allée d’honneur. Tout attroupement entre parias (ou entre infimes) sera sévèrement réprimé.

8/ Tout bleu à tout moment de la journée, en tout lieu, en toute circonstance, est à l’entière disposition de tout membre des Hautes Classes, et des Hautes Classes seulement.

9/ Les Traditions sont applicables toute l’année.

10/ Les Traditions sont susceptibles de modifications par senatus consulte de la Cour Suprême.

11/ Dans son infinie miséricorde la Haute Classe a prévu une journée de « renversement » qui sera fixée par senatus consulte.

12/ Le tribunal est uniquement composé des membres des Hautes Classes.

13/ Nul n’est sensé ignorer les ci-devantes traditions et chacun est enjoint dans son propre intérêt de s’y conformer strictement car tel est le bon plaisir des membres des Hautes Classes.

Fait à Autun le 19-12-1957

NDLR : Toute forme de bizutage tombe sous le coup de la loi du 17 juin 1998.