LES ANCIENS ENFANTS DE TROUPE D'AUTUN

Vive l'Eumeup's Attitude

Ici rien d'officiel, nous cultivons l'impertinence et le respect de nos années de boite.

Le rapport à midi

 

20 et 21 octobre 2012 à Autun : pérénnité d'un héritage.

 

Quelques dizaines d'AET autunois des années 50-60 se retrouvent à Autun depuis 1984 , toutes les années paires à l'automne, dans le souvenir du Père Milot, disparu subitement en 1964 après avoir été 10 ans aumônier de l'Ecole Militaire Préparatoire.

Il s'agit, non seulement de témoigner notre reconnaissance à un homme qui avait largement contribué à nous construire, mais aussi, forts de nos diverses expériences, de nous enrichir mutuellement et, pourquoi pas, de tenter de faire fructifier ensemble notre héritage.

L'exceptionnelle ouverture à tous dont faisait preuve le Père Milot avait un corollaire : son enseignement –car enseignement il y avait sans que l'on en soit conscient-avait nécessairement valeur universelle, s'adressant aussi bien à ceux qui croyaient au ciel qu'à ceux qui n'y croyaient pas, ou moins, ou autrement.

Non pas qu'ait alors été professé on ne sait quel syncrétisme mou, mais bien les valeurs communes nécessaires au « vivre ensemble », au-delà des clivages sociaux, idéologiques et religieux. Disant cela, on percevra la pérennité voire la brûlante actualité de la problématique…

Du même coup, notre équipe, à géométrie variable depuis 28 ans, est à l'image de notre diversité d'antan.

On y trouve les anciens des « Enfants de troupe catholiques » (ETC), dont l'enfance et l'adolescence ont été nourries d'une pratique religieuse approfondie au sein de « Fraternités » bien nommées.

On y trouve aussi les anciens scouts, sur lesquels notre rencontre de 2010 avait été centrée, à la faveur de la mise en place à la chapelle, d'une vierge qui avait été sculptée par René Prévot, dit « Bœuf », tombé en Algérie à 22 ans, en 1959. Eux aussi, à l'image de ce que pratiquait le père Milot, se caractérisaient par la plus large ouverture, Scouts de France (catholiques) et Eclaireurs (sans référence religieuse) côte à côte dans les patrouilles, plus portés sur l'action et « les œuvres » au nom de valeurs communes (cf. la loi scoute, qui reste une règle de vie pour aujourd'hui) que sur une dévotion ostentatoire.

On y trouve enfin tous les autres, indifférents, sceptiques ou distanciés, mais qui partagent avec les précédents une même foi en l'homme et en notre destin collectif, dans le respect de chacun et la générosité, en bref, comme leurs camarades scouts ou ETC, des cœurs purs…

Pour 2012, notre rencontre se déroulait les 20 et 21 octobre.

Elle a été marquée par une soirée organisée par le chef de corps, le colonel Desroche, au bénéfice des classes préparatoires et d'une partie des Terminales sur le thème : « l'enseignement du Père Milot, pérennité d'un héritage ». A plus d'un demi-siècle de distance, nous avons pu mesurer l'impact, dans un monde qui a tant changé, du témoignage de ce que nous avons reçu. Ainsi se perpétue l'héritage…

Plus globalement, s'agissant d'héritage, comme on le sait, à Autun est installé le musée des enfants de troupe, de tous les enfants de troupe.

Grâce au dévouement et à l'opiniâtreté de Pierre Diemunsch, président de la société des amis de ce musée, celui-ci a pris désormais sa pleine extension. Dans cet espace d'une exceptionnelle qualité, il reste place pour nourrir la mémoire. Ainsi serait-il souhaitable de donner à connaitre ce que furent, dans l'après-guerre jusqu'à la fin des années 60, les mouvements scouts et ETC évoqués plus haut, d'autant plus qu'ils ne se limitaient pas à Autun.

Deux vitrines pourraient y être consacrées. Gérard Rabier pour les ETC, Jean-Claude Riffard pour les scouts, sont prêts à en orchestrer la constitution pour peu qu'en soit donnée la matière.

Vous aurez compris, c'est un appel : tous ceux parmi vous, de quelque école qu'ils soient, qui détiennent des souvenirs de l'un ou l'autre de ces mouvements, seraient bien inspirés de les adresser à Pierre Diemunsch , avec le minimum de références indispensables.

Ainsi pourrions-nous, à l'horizon de nos rencontres de 2014, passer à la phase de réalisation.

Dans le même esprit, nous ne pouvons qu'appuyer l'initiative de l'Association des Amis du musée des enfants de troupe, qui va lancer une souscription visant à redonner au monument aux morts l'éclat qui était le sien lors de son inauguration en avril 1955. Ce monument, érigé à l'extrémité de ce qui reste du jardin dessiné par Le Nôtre au XVIIe siècle, est celui de tous les enfants de troupe. Le général Koenig, alors ministre des Armées, avait présidé les cérémonies en présence de délégations venues de toutes les écoles d'enfants de troupe de l'Union Française. En nous associant à une indispensable rénovation, nous serons fidèles…

Jean-René BACHELET (Autun 1954-1962)

Une plaque avait alors été déposée à la mémoire du Père Milot sur le mur extérieur de la chapelle de l'Ecole.

Pierre Diemunsch Musée des AET Lycée Militaire 3 rue des Enfants de troupe BP 136 71404 AUTUN Cedex